CES 2018 : Les Startups Maliennes sous les regards du Monde entier…

CES 2018 : Les Startups Maliennes sous les regards du Monde entier…

Category : Accueil , Activités

Le CES (Consumer Electronics Show) est le lieu de rassemblement mondial pour tous ceux qui prospèrent dans le domaine des technologies grand public. Il sert de terrain d’expérimentation des technologies de pointe et les innovations de la prochaine génération avant leurs introductions sur le marché.

Destinée aux acteurs clés de l’écosystème technologique, cette conférence était  dédiée à la transformation digitale et aux nouvelles opportunités de business dans le numérique. C’est aussi un lieu de rencontre annuel entre décideurs du secteur numérique, incubateurs et acc,.,,elerateurs internationaux et des  centaines de startups.

Pour l’édition 2018, qui s’est tenue du 9 au 12 janvier à Las Vegas aux USA, une forte délégation malienne composée des structures étatiques (MENC, l’AGEFAU, l’AMRTP) et le secteur privé (ASIM) a participé au CES et a AFRICA TECH NOW.

Deux Startups (LENALI et YEELEN SOLAR) ont été retenues pour exposer dans le stand pays afin de vendre l’expertise malienne dans le développement des technologies adaptés aux besoins locaux.

L’objectif de la participation du Mali était de :

– Renforcer la visibilité et l’attractivité des entreprises et  Startups Maliennes auprès des investisseurs étrangers,

 – Développer des coopérations industrielles, économiques et technologiques entre le Mali et les pays développés, 

– Favoriser le transfert de compétences et le développement des capacités numériques locales.

Le Partenariat Public – privé pour booster les Startups:

Le CES a été l’occasion de prouver que le partenariat public-privé est sans doute la solution  pour accélérer le développement des startups maliennes et d’une manière générale les innovations locales.

L’accompagnement du Ministère de l’économie numérique et les services rattachés, peut rendre les startups plus visibles et renforcer leurs capacités d’adaptation au progrès rapide du numérique. Ainsi leurs créativités et leurs connaissances des problèmes locaux serait un atout pour rapprocher d’avantage les populations aux TIC.

L’ASIM (Association des sociétés informatiques du Mali), en collaboration avec les incubateurs et les accélérateurs peut rendre l’exercice des  startups plus productive, plus proche des investisseurs et partenaires étrangers.

La Coordination de l’exposition des startups dans le stand pays a été assuré par l’ASIM, elle a aussi utilisé ses relations à l’international pour les questions logistiques et la participation des startups a toutes les activités francophones du CES.

Appui de l’INTERNATIONAL BOOST : Sous l’égide de Christian PINEAU et son équipe, international BOOST a joué avec succès un rôle facilitateur des questions logistiques, du réseautage entre différentes délégations francophones lors du CES. Chaque jour une réunion de débriefing était organisée à l’hôtel FLAMENGO, non loin du centre des expositions, pour faire le point de la journée et avoir la tendance du futur monde connecté.

Ainsi les visiteurs et les startupers avaient l’occasion d’avoir des informations et partagé des expériences de leurs participations au CES. Après les speechs un temps de cocktail permettait aux participants des échanges approfondis sur différents sujets, selon les centres d’intérêt des visiteurs ou startups.

Cette initiative de l’international BOOST a été fortement appréciée par les délégations francophones, dans le sens de maximiser le séjour des délégations à Las Vegas.

Les deux startups ayant porté la voie du Mali au CES ?:

 – YEELEN SOLAR : LA SOLARBOX, est un système fonctionnant à  l’énergie solaire qui apporte de l’éclairage pour éclairer une place  de village et de l’énergie pour alimenter les appareils électrique (téléphone portable, télévision, réfrigérateur etc…)  dans les zones rurales. Facile à déployer sans câble et mobile.  

Cette solution est adaptée aux pays en voie de développement et peut contribuer fortement à l’électrification des zones enclavées, des villages non couvert par l’AMADER. Le système peut contribuer à augmenter le taux d’électrification au Mali.

LENALI : C’est un réseau social vocal, qui parle les langues locales, maliennes et africaines. Il ne remplacerait pas les Facebook, Viber et  Wasapp, mais apporterait de la spécification des langues locales et ainsi palier au problème d’alphabétisation d’une partie des populations, dans l’usage du web 2.0.

LENALI ambitionne de contribuer à l’indépendance du Mali et de l’Afrique, avec l’interconnexion des populations via leurs langues maternelle, la plus accessible possible.

Quel était le profil des visiteurs du Stand Mali ?:

Plusieurs visiteurs, de profil et centre d’intérêt différents, ont visité le stand et les startups ont toujours expliqué leurs projets, avec professionnalisme et passion, aux potentiels partenaires du Mali.

Parmi les profils intéressés par nos startups, on peut noter :

  • Ceux ayant un lien historique avec l’Afrique,

  • Les incubateurs et les accélérateurs de startups,

  • Ceux qui cherchent des partenariats en Afrique,

  • Les médiats internationaux français (France 24, RFI, etc),

  • La diaspora africaine vivante en Amérique du Nord,

  • Les curieux qui veulent savoir ce qui se passe au Mali et en Afrique.

La Soirée Francophone : Une soirée francophone, présidée par les Ministres en charge de l’économie numérique de la France, du canada et de la Tunisien, a été organisée à l’hôtel FLAMENGO. Cette rencontre était l’occasion pour ces pays de réaffirmer l’accompagnement des startups et entreprises par les départements respectifs.

Dans les interventions, ils ont aussi salué le partenariat public-privé, le dynamisme de collaboration entre pays francophones et la nécessité d’approfondir le réseautage entre incubateurs, accélérateurs et startups.

Interview de la délégation Malienne par RFI : Le Chef de la délégation malienne, Mme KEITA Sané, Chef de Cabinet du Ministère en charge de l’économie numérique et de la communication, les deux Startups, Yeelen SOLAR et LENALI ont été interviewé par la Radio France Internationale (RFI).

Dans son intervention  le Chef de Cabinet a  fait le point sur l’une des missions du département, qui consiste a accompagné les innovations locales, à faciliter le contact entre les startups maliennes et le reste du monde lors du genre d’occasion, mais aussi à rendre l’écosystème attrayant pour faciliter  l’émergence des entreprises du secteur.

Quant aux startups, elles ont expliqué leurs produits et ce que représente le CES pour les startups comme les siennes et d’autres qui sont au Mali, n’ayant pas eu la chance de venir  à Las Vegas.

Le Direct : Le lendemain matin LENALI est intervenu en direct pendant le JT Bambara de RFI pour expliquer les enjeux d’un réseau social vocal dans les multiples langues nationales du mali et d’Afrique.

Attachments


Leave a Reply